Déroulement d’une alerte :

Demande d’intervention :
Appel d’un ou de plusieurs témoins :

                                                               Par le 18 ou le 112

. Votre appel aboutira au CTA (Centre de traitement de l’alerte)
. Un opérateur, présent 24/24 vous répondra et vous posera beaucoup de questions, soyez patients, il faut être précis pour éviter des erreurs.
                                                              
. Nom de la commune où se passe le sinistre
. Adresse complète, nom de rue, numéro de rue, résidence, étage, digicode ….
. Numéro de téléphone pouvant être rappelé.
. Que se passe t’il ?
                                                         . Combien de victime(s)
                                                         . Etat de ou des victime(s)
                                                         . Combien de véhicule(s) en cause
                                                         . Qu’est-ce qui brûle, y’a-t-il un risque de propagation
                                                         . etc …
Et surtout ne pas raccrocher tant qu’on vous ne le dit pas !

Réception d’une alerte par vos sapeurs pompiers :

Cette alerte se déroule en deux temps :

  1. Déclenchement des récepteurs d’appels sélectifs (plus communément appelés BIP)

Dans la caserne des DEUX ALPES, 3 groupes composés de 10 sapeurs pompiers se relaient une semaine sur trois pour assurer la garde afin de mieux répondre à l’appel du BIP.
Par manque de personnel, d’autres peuvent être sollicités en fonction de leurs disponibilités.

  1. Le premier sapeur-pompier qui arrive à la caserne prend l’appel :

                                                         . Nature du sinistre
. Lieu du sinistre
. Numéro de téléphone du requérant
. Engin engagé
. Personnel engagé
Une fois l’effectif de sapeurs pompiers au complet, le véhicule peut se rentre sur le lieu du sinistre.

Les 2 Officiers de la caserne des DEUX ALPES, assurent également une astreinte de Chef de Groupe sur tout l’Oisans et sont engagés à la demande du CODIS 38 (centre opérationnel départemental d’incendie et de secours) dès qu’une intervention de plus de trois engins est déclenché, ou sur une intervention nécessitant un conseil technique pour le premier chef d’agrès engagé sur les lieux, éventuellement pour une intervention médiatique.

 

 

 

 

 

 

 


Plan du site - Les liens